PROCES-VERBAL de L’AG de CLAIRVAUX (Troyes, 19 JUIN 2015)

Article classé dans Vie de la Charte.

Sites présents : Allemagne : Anrode, Heisterbach, Maulbronn, Bronnbach, Neukloster, Pforta ; Belgique : Aulne, Clairefontaine, Clairefontaine Cordenoy, Grandpré, Herkenrode, Villers ; Italie : Chiaravalle della Colomba ; Suède : Skokloster, Vreta ; Espagne : Oia, Piedra ; Portugal : Alcobaça, São Cristóvão de Lafões; France : Aumône ou Petit Cîteaux, Beauvais (grange de), Bouchet, Breuil-Benoît (Le), Cherlieu, Cîteaux, Clairmont, Collège des Bernardins, Crête (La), Etoile (L’), Fontaine-Guérard, Fontaine-Jean, Noirlac, Pontigny, Prée (La), Preuilly, Royaumont, Signy, Val (Le), Valmagne, Vaucelles, Vauluisant

Sites représentés : Allemagne : Altenberg, Altzella, Arnsburg, Bebenhausen, Bredelar, Buch, Ebrach, Eberbach, Hardehausen, Herrenalb, Kamp, Marienstatt, Marienthal, Salem, Schöntall St Marienthal ; Belgique : La Paix-Dieu ; Suède : Askeby ; France : Aulps, Barbery, Bonnefont, Bonport, Escaladieu, Koad Malouen, Langonnet, Relecq (Le), Timadeuc

Accueil

Le Président salue particulièrement la présence :

– des responsables des structures politiques, des structures de recherche historique et archéologique, des structures culturelles et touristiques du conseil départemental de l’Aube ;

– de Dom Vladimir Gaudrat, Père Abbé de Lérins, invité en tant que Président d’ARCCIS (Association pour le rayonnement de la culture Cistercienne) ;

– des nouveaux membres de notre Charte ;

– des membres de l’association Renaissance de Clairvaux qui, avec Jean François Leroux, ont magnifiquement préparé cette AG ;

– des orateurs prévus à la suite de la partie juridique de notre AG, à savoir Dom Vladimir Gaudrat Père Abbé de Lérins, Régis Martin propriétaire de l’abbaye du Breuil Benoit et l’un des Architectes en Chef des Monuments Historiques, Bernard Peugniez ami de l’abbaye de Vaucelles pour toujours et auteur du guide routier de l’Europe cistercienne, Mme Ana Pagarà, récemment nommée directrice générale de l’Abbaye d’Alcobaça et Jean-François Leroux, notre Président d’honneur.

Il les remercie d’avoir accepté de contribuer à la réussite de cette AG, ainsi que tous ceux qui forment le noyau dur de nos adhérents et qui sont à nouveau présents : Maulbronn, Heisterbach, Preuilly, Clairefontaine, Fontfroide, Valmagne, etc.

Une septantaine d’abbayes sont présentes ou représentées. Le Président souligne l’importance que la Charte attache à la diversité de leurs statuts :

– diversité des propriétaires (Etat, collectivités publiques, régions, institutions laïques ou religieuses, privés, etc.),

– diversité de langues et de pays,

– diversité de centres d’intérêts (historique, touristique, religieux, architectural, etc.).

Tout cela nous donne une singularité et une richesse extraordinaires. Le fait d’être réunis au sein d’une même association et de partager ses expériences (en termes d’animation, de gestion, de communication, etc.) fait que chacun d’entre nous se sent dépositaire et partie prenante de l’immense réseau européen que représente le patrimoine cistercien matériel et immatériel.

Qui aurait pu imaginer il y a 25 ans qu’un tel évènement – une commémoration nationale – sur un tel sujet – le neuvième centenaire de la fondation de l’abbaye de Clairvaux – pourrait avoir lieu en France, si pointilleuse parfois sur la notion intraduisible de « laïcité ».

En se plaçant d’un point de vue français, ces 25 dernières années n’ont pas manqué de références fortes en ce domaine. On pense à l’exposition sur les cisterciens en 1990 dans les locaux de la Conciergerie, à Paris, au colloque de Fontfroide en 1992, magnifique rencontre entre historiens, religieux, propriétaires et animateurs d’abbayes. On pense aussi à Citeaux ‘98 qui, au-delà de la vision touristique sous-jacente, a rassemblé les efforts de toute une Région, la Bourgogne, pour rappeler pendant quelques mois l’importance des Cisterciens dans son histoire. Aujourd’hui « Clairvaux 2015 » avec les rencontres, colloques, expositions, visites proposées etc. dépasse tout ce que nous avons connu. Le Président pense sincèrement que l’année Clairvaux 2015, initiée par les actions conjointes du Ministère de la Culture, du Ministère de la Justice, et du Conseil général de l’Aube mérite nos applaudissements nourris et ce d’autant plus que ces institutions ont su coopérer avec tous les acteurs concernés (religieux, scientifiques, historiens, propriétaires et animateurs d’abbayes et sites cisterciens)

En se plaçant d’un point de vue européen, c’est dans chaque pays un autre contexte et une autre histoire, et si c’est l’un des objectifs de la Charte de la comprendre et de la partager , nous savons bien que nous sommes encore très loin de l’idée d’une commémoration européenne, mais ce qui est certain c’est que la Charte dont nous sommes membres continuera inlassablement à œuvrer pour que ce patrimoine dont nous sommes dépositaires soit un patrimoine vivant et respecté dans tout l’espace européen.