Fotografia estenopeica en el Monasterio de la Valdigna

El Foto Club Valencia ha preparado para los próximos meses una exposición de Fotografía Estenopeica del Monasterio de Simat. La muestra, que tendrá lugar en el Refectorio del Monasterio a partir del próximo viernes 14 de octubre y hasta final de año, consiste en la presentación de unas 30 imágenes inéditas realizadas con la técnica estenospeica que utiliza cajas para capturar la luz y las imágenes. La fotografía estenopeica es aquella en la que la técnica para obtener la fotografía y negativos no se sirve de, prácticamente nada, de equipo. (suite…)

“Ubi Petrus”. Documenti pontifici a Morimondo

Per tutto ottobre è possibile visitare nella sala capitolare dell’abbazia di Morimondo la mostra “Ubi Petrus”. Documenti pontifici a Morimondo. Mutuando il titolo dalla sentenza di Sant’Ambrogio “Ubi Petrus, ibi Ecclesia” (Dove è Pietro, ivi è la Chiesa), vengono presentati tre documenti originali – tra la cinquantina di quelli individuati presso l’Archivio di Stato di Milano – di eccezionale importanza per antichità, notorietà dei pontefici che li hanno promulgati e, soprattutto, per i privilegi concessi all’abbazia di Morimondo, in questi anni attiva e intraprendente. Da Alessandro III, qui rappresentato da un Privilegium emanato dal Laterano il 29 marzo 1179, e ripreso da Clemente III il 28 maggio 1188, si giunge alla Litterae gratiosae di Innocenzo III del 14 marzo 1200. Oltre a ribadire la loro protezione nei confronti dell’abbazia, i pontefici confermavano un elevato numero di concessioni a favore del cenobio e delle grange di pertinenza; emergono, così, oltre a Morimondo, toponimi e località ancora oggi esistenti, come Basiano, Fallavecchia, Casterno…, unitamente ai diritti su ponti, porti e peschiere, che permettevano il sostentamento dell’abbazia. Testi della mostra : Paolo Mira, Laura Mussi, Valeria Vitari; fotografie : Archivio di Stato di Milano, Anna Gloria Berra ; progetto grafico : Paolo Mira. Per informazioni : http://www.abbaziamorimondo.it/pagina-mostre/ubi-petrus-documenti-pontifici-morimondo

L’Escaladieu part à la découverte de ses filles espagnoles !

Une petite délégation de l’abbaye de l’Escaladieu (France – Hautes-Pyrénées) est partie à la découverte de trois de ses filles espagnoles : La Oliva et Fitero (Navarre) et Veruela (Aragon). Ce voyage a été très riche en rencontres humaines et découvertes patrimoniales. La Oliva, arrière-petite-fille de l’Escaladieu est encore occupée par une dizaine de moines. En plus d’une visite complète de l’abbaye, nous avons pu manger et dormir au monastère. Le lendemain, nous avons découvert Fitero. Le prêtre en charge de l’église nous a fait parcourir l’ensemble du site, nous amenant même sur les toits de l’église ! Une petite halte à Tulebras pour rencontrer les moniales cisterciennes : il s’agit du premier monastère cistercien féminin en Espagne ! Enfin, nous avons terminé notre périple à Veruela, quelle merveille architecturale ! Chacune de ces abbayes nous renvoyait à l’Escaladieu et nous a permis d’imaginer notre abbaye avant qu’elle ne subisse les outrages des guerres et du temps. Un voyage fort enrichissant qui a été l’occasion de créer des liens et de parler de la Charte des abbayes cisterciennes. A suivre…

La marche des Amis de Léoncel

A nouveau la destination de notre marche (7 août 2016) était le vaste plateau d’Ambel dont on ne se lasse pas et les thèmes commentés relevaient cette année autant de la géographie que de l’histoire. A partir du parking et belvédère du Pas de l’Aubasse, d’où nous avons pu apercevoir une harde de chamois, notre traversée de la partie orientale et forestière du plateau se fit sous la houlette de notre ami Raymond Holyst. Il nous fit découvrir le « chemin du brame » qui conduit jusqu’à un poste d’observation dominant les versants déboisés du creux de l’Aubasse. Nous garderons le souvenir des remarquables commentaires de notre guide à propos des transformations historiques de cette partie d’Ambel et du combat de chaque arbre (notamment des hêtres) pour bénéficier le plus possible de la lumière. Plusieurs d’entre nous ont ensuite découvert « la glacière d’Ambel », en fait un « scialet » (aven) dont la glace a été utilisée par les bergers et aussi par les maquisards. Nous avons ensuite gagné le sommet du Serre de la Gente. Du haut de ses 1385 mètres on voit la totalité du plateau. Michel Wullschleger prit le relais pour localiser et décrire les différents quartiers de la partie déboisée ou peu boisée du plateau et pour évoquer l’utilisation ancienne et actuelle des herbages. Le retour au Pas de l’Aubasse se fit par le creux du même nom.

Villers : voyage des Amis dans la Sarthe

Du 3 au 7 octobre, une cinquantaine d’Amis de l’Abbaye de Villers ont pu découvrir l’abbaye de Maubuisson, ancienne abbaye cistercienne de femmes, fondée en 1236 par Blanche de Castille et aujourd’hui dédiée à l’art contemporain et l’église Notre-Dame des Marais à La Ferté-Bernard, considérée comme la plus belle église de la Sarthe après la cathédrale du Mans. De là, ils se sont rendus au Mans, ville d’art et d’histoire au patrimoine médiéval extrêmement riche et encore méconnu. Ils ont visité dans la région l’abbaye de l’Epau, l’une des dernières fondations cisterciennes de France (1229), l’abbaye de la Clarté-Dieu, abbaye d’hommes fondée en 1239 par l’évêque de Winchester et l’abbaye de la Boissière qui doit sa renommée à la cession en 1244 d’une parcelle de la croix du Christ, provenant du trésor de Constantinople. Au menu également, la visite du château du Lude, de la petite cité de caractère d’Asnières sur Vègre et de l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes, haut lieu du chant grégorien. Sur le chemin du retour, visite et déjeuner dans le magnifique domaine de l’abbaye des Vaux de Cernay et, pour terminer, visite de l’abbaye du Val par les Amis de l’Association de l’Abbaye. Rendez-vous l’an prochain en Allemagne, autour de Bronnbach !

Villers : une grande chasse au trésor

La Chasse au trésor, c’est l’occasion d’apprivoiser la nuit dans une ambiance ludique et de se laisser surprendre par la magie du lieu. Cet événement s’adresse au grand public et en particulier aux familles. Les participants reçoivent un message et un parchemin, sur lequel est indiqué une quinzaine de lieux marqués d’une croix. Ils doivent y résoudre une énigme, passer une épreuve ou encore rencontrer un personnage mystérieux. Une fois les indices réunis, les chasseurs décryptent le code secret et découvrent le trésor enfoui dans l’Abbaye. Chacun peut alors s’en retourner avec sa « part » du magot ! Ce sont 3552 personnes qui ont répondu présentes ce 22 octobre 2016 à la troisième chasse au trésor organisée à la tombée de la nuit dans le site faiblement éclairé de l’abbaye.

Fontfroide : messe commémorative en l’honneur du Père Jean

En 2015 a eu lieu la commémoration du deuxième centenaire de la naissance et du 120e anniversaire de la mort du Père Jean de Fontfroide, présidée par Monseigneur Alain Planet, Evêque de Carcassonne et Narbonne, et organisée par l’association des Amis du Père Jean. (suite…)

Clavas : les lustres enfin posés !

Depuis 13 ans ces lustres en fer forgé réalisés par les élèves du lycée professionnel Cuminal d’Annonay, en collaboration avec les services de l’architecture et du Patrimoine de Haute-Loire attendaient dans le choeur de l’église de Clavas, dans l’espoir d’une réfection du plafond. En 2014-2015, la charpente a été reprise et ils peuvent désormais sans danger embellir la nef de notre église bien que la restauration du plafond ne soit plus d’actualité. C’est à Guy Roudier que l’on doit l’ingénieux système qui permet de les monter et les descendre sans problème. Contact : anne-marie.besson@wanadoo.fr – http://clavarietamis.canalblog.com/

La Prée (France – Centre) : concert : trios avec piano

17, 18 décembre. Dans le monde de la musique de chambre, le trio avec piano tient une place de choix probablement due au miracle d’équilibre des trois instruments. Deux merveilles nous sont proposées ici, deux sommets du premier romantisme. L’élan irrésistible du trio de Mendelssohn et l’infini profondeur de celui de Schubert (et de son inoubliable mouvement lent) se répondront, comme un dialogue intime et passionné. SCHUBERT : trio n°2 op. 100. MENDELSOHN : trio n°1 op. 49. Raphaël Aubry, violon – Benjamin Aubry, violoncelle – Maniola Camuset-Trebicka, piano. Sam. 17 déc. à 15h au Centre hospitalier d’Issoudun (Bel Air). Dim. 18 déc. à 15h à La Prée.

Maubuisson : Désert

Stéphane Thidet, dont on a pu voir récemment des œuvres au Collège des Bernardins (Solitaire au printemps 2016), et à la Nuit Blanche 2016 présente à l’abbaye de Maubuisson, du 11 novembre 2016 au 27 août 2017, Désert, sa nouvelle exposition personnelle. À la fois sombre et émerveillé, le monde de Stéphane Thidet offre des visions distordues de la réalité imprégnées de fiction et de poésie. Depuis le milieu des années 1990, le lien avec les éléments naturels traverse tout le travail de Stéphane Thidet et ici, tout particulièrement. Pour son exposition Désert à l’abbaye de Maubuisson, Stéphane Thidet a pensé trois œuvres contextuelles. Ses nouvelles productions ont pour point commun leur rapport au paysage, au géologique et à une idée de l’épure en écho à ce monastère cistercien. (suite…)