Vous êtes ici :
Abbayes > Espagne > Aragon > Nuévalos > Piedra

Piedra

Piedra - Abbaye
Le Monasterio de Piedra est situé dans la commune du Nuévalos, province de Saragosse, caché dans l'abrupte chaîne montagneuse du Sistema Ibérico. Auparavant, cette zone fut l'une des plus désertiques d'Aragon, il est étonnant donc d'y trouver cet oasis, où l'eau ne cesse de couler et où s'étend une végétation abondante et verte. Un bon nombre de visiteurs y vont non seulement pour la grandeur de ses monuments mais aussi pour son Monastère cistercien (XIIe siècle), son Hôtel (XVIe siècle), la beauté de son Parc Naturel et le contraste de son paysage.

Histoire  du monastère cistercien du XII siècle  

Le monastère était à l'origine une forteresse de défense contre les musulmans. À l'époque de la Reconquête (1194), Alphonse II d'Aragon céda le château et toutes les terres qui l'entouraient à l'ordre de Cîteaux.Douze moines et un abbé provenant de l'abbaye de Poblet, dans la province de Tarragone, se rendirent sur ces terres aragonaises afin de procéder à l'expansion de la foi chrétienne. La maison mère de Piedra est donc le monastère de Poblet. Ils mirent 23 ans à construire le monastère (1195-1218). 

Pour accompagner les moines, Alphonse II fit venir des gens de Catalogne, Navarre, Valence... déjà convertis au christianisme afin de repeupler la zone; et ce furent précisément ces gens-là qui construisirent le monastère, sous la direction des moines. La construction du monastère se déroula pendant les années de transition du roman au gothique. L'architecture caractéristique de cet Ordre est le gothique cistercien : une architecture sobre, austère, simple et lumineuse. La distribution est similaire à celle d'autres monastères cisterciens : au nord, l'église et sa galerie de cloître : la galerie du mandatum ; à l'ouest, les caves et celliers(actuellement le Musée de l'Appellation d'origine de Calatayud), la galerie du travail ; au sud, la cuisine (le Musée du Chocolat , premier endroit d'Espagne et d'Europe où l'on cuit du chocolat), le réfectoire (où on trouve le Triptyque Reliquaire du Monastère de Piedra, un joyaux du gothique mudéjar aragonais); et le chauffoir, avec la galerie du service ; et à l'est, la salle capitulaire, la galerie du chapitre.  Cette distribution tirait parti au maximum de la lumière solaire. Les moines vécurent dans ce monastère, de 1195 à 1835. Pendant cette période, ils durent l'abandonner à trois reprises : la première fois, en 1808, pendant la guerre d'Indépendance ; le monastère était alors occupé par l'armée française. La seconde fois, en 1820-1823, lors du triennat libéral, puis définitivement en 1835, à l'issue du désamortissement de Mendizábal. En 1840, il fut acheté aux enchères par Pablo Muntadas Campeny, et devint ainsi une propriété privée. 

[ Retour ]


Abbayes à proximité...

Huerta
34 km

Casbas
173 km

Poblet
240 km