- Abbaye

Lucelle

 

Fondée en 1124, fille de Bellevaux, l'abbaye de Lucelle fonda (directement ou indirectement) une quarantaine d'abbayes. Supprimée en 1792, son église abbatiale et ses bâtiments conventuels démolis, les pierres furent réutilisées dans les nouvelles constructions suisses et françaises de la région. Une fonderie avec fabrication d'objets en fonte et en acier prit la place de l'abbaye jusqu'en 1886. En 1961, sous l'impulsion de l'abbé Lidy qui s'était fixé pour but de faire revivre le souvenir de l'Abbaye, le site fut acheté par l'oeuvre de Lucelle. Grâce à la maison familiale de vacances (aussi Centre Européen de Rencontres depuis 1999) installée dans les bâtiments réservés aux employés laïcs du couvent, grâce à la chapelle aménagée dans le hangar de la fonderie, grâce aussi au restaurant «Le Relais de l'Abbaye» utilisant les murs des hangar, remise et étable du XVIIème siècle pour rappeler la contribution gastronomique des moines au tourisme sundgauvien (truites et carpes frites), l'objectif fixé est à peu près atteint.

Reste à rappeler le «temps du fer», la période industrielle du XIXème siècle, à travers quelques vestiges : une fontaine métallique couronnée par la tête d'un confédéré portant la mention «Usines de Lucelle» ; des montants de banc (en fonte) avec la même mention, un bac en calcaire du Jura. Cet ensemble aménagé pourrait être non seulement un endroit de rencontre entre jurassiens et alsaciens, mais aussi un lieu de mémoire pour notre temps et les générations futures.

www.cerl-lucelle.fr