- Abbaye

Auberive

 

L'abbaye d'Alba Ripa est fondée en 1135 par l'abbaye de Clairvaux dans la vallée de l'Aube. Elle atteint son apogée au XIIIème siècle avec 11 granges, 4 maisons de ville, 14 moulins, 13 étangs, une mine de fer et une autre de sel. Aux XIVème et XVème siècles, l'abbaye a souffert de la guerre de 100 ans, elle est contrainte de mettre en fermage la plupart de ses possessions par manque de convers.

Entre 1519 et 1791, Auberive aura 14 abbés commendataires. Le premier, Louis de Rye, fit construire le palais abbatial en dehors de l'enclos monastique. Aux XVIIème et XVIIIème siècles, deux campagnes de constructions donnent à l'abbaye son apparence d'aujourd'hui. Les ailes ouest et nord sont reconstruites. L'église du XIIème est démolie (sauf le choeur) et reconstruite dans une orientation nord/sud. 

En 1791, le domaine est vendu comme bien national. Caroillon de Vandeul, gendre de Diderot, achète les bâtiments et y installe une filature de coton. Mais l'activité périclite et l'abbaye devient une villégiature. L'abbaye est ensuite vendue au maître de forges Bordet, qui démonte l'abbatiale afin de réaliser un haut fourneau. Il élargit le moulin pour en faire une orangerie. En 1856, l'état acquiert l'abbaye pour en faire une prison de femmes, qui abritera la communarde Louise Michel. De 1925 à 1960, l'abbaye renoue avec une présence religieuse: communauté St Jean, puis bénédictins qui restaurent le chevet et le cloître. En 1960, l'entreprise Solvay y installe une colonie de vacances, jusqu'en 2005, où les nouveaux propriétaires ouvrent le site au public et en font un centre culturel.

www.abbaye-auberive.com