- Abbaye

Aywiers

 

<div>Installée à Couture-Saint-Germain en 1215, dans le cadre enchanteur de la vallée de la Lasne, l'abbaye d'Aywiers est aujourd'hui le lieu de rendez-vous des passionnés de jardins. « La Fête des Plantes et du Jardin » y accueille deux fois par an, pépiniéristes, horticulteurs spécialisés, belges et étrangers, architectes de jardin, artistes et artisans qui présentent leurs plantes et créations.  </div><div><br></div><div>Le visiteur en viendrait à oublier que durant près de six cents ans, des cisterciennes ont vécu à cet endroit selon la Règle de saint Benoît. Avant leur expulsion par les révolutionnaires français en 1796, l'abbaye d'Aywiers comprenait une église, un cloître, un palais abbatial et une infirmerie. Aujourd'hui, il ne reste plus que quelques traces de cette histoire, dont la plus remarquable est sans conteste la maison du directeur de conscience.  Protégée lors de sa fondation par de hautes personnalités, l'abbaye d'Aywiers disposait d'un important patrimoine : terres, dîmes, refuges, moulins, houillères, … et huit fermes abbatiales dans le Brabant wallon, mais également à Hemptinne et Othet-Les-Bois. </div><div><br></div><div>L'abbaye s'est également distinguée par son rayonnement spirituel grâce à des personnalités telles que sainte Lutgarde et Sibylle de Gages.  Certes, l'abbaye d'Aywiers a connu des périodes de déclin, mais la ferveur religieuse de ses moniales s'est maintenue jusqu'à la fin. Alors que de grandes abbayes telles que Cîteaux, Clairvaux ou encore Villers-la-Ville ne sont plus, à la fin du XVIIIe siècle, que l'ombre d'elles-mêmes, l'abbaye d'Aywiers compte encore, à cette époque, 29 dames de chœur et 14 sœurs converses. </div><div><br></div><div>Et, malgré une vie d'errance menée après leur expulsion, elles ont continué à vivre en communauté, selon la Règle de saint Benoît, jusqu'à la mort de la dernière moniale en 1849.  Pour en savoir plus sur l'histoire et le patrimoine de cette abbaye, vous pouvez consulter l'ouvrage richement illustré « L'abbaye d'Aywiers, au-delà des jardins », écrit par Isabelle Lévêque-Lamotte et Dorothy Schuermans, et disponible sur le site www.lecarregomand.be. </div>

www.aywiers.be