- Abbaye

Colombé-Le-Sec

 

C'est là, dans ce pays de vallons secrets hantés par la silhouette tutélaire de Charles de Gaulle, que les moines de Clairvaux choisirent, en 1194, de vendanger des grappes de raisin pour les confier aux voûtes d'un grand cellier, en faire du vin et plus tard du champagne. Parmi la quarantaine de granges forestières, agricoles ou viticoles dont l'abbaye essaima la contrée, le Cellier aux Moines de Colombé-le-Sec abritait les moines convers qui élaborèrent les premiers vins de la côte des Bar. Depuis plus de huit siècles, à Colombé le Sec, les colonnes gothiques du cellier aux moines abritent les récoltes. Aujourd'hui, la famille Calon-Egger les élève vers un champagne élégant, héritier de l'histoire du pays profond de l'Aube.

www.monial.net