- Abbaye

Morgeot

 

Le domaine de Morgeot fut fondé vers 1150 par les moines cisterciens de l'abbaye de Maizières (troisième fille de la Ferté) située à Saint-Loup-de-la-Salle dans le diocèse de Chalon-sur-Saône. Morgeot est l'objet d'une donation par Hughes de Santenay en 1211-1220. La grange de Morgeot était un important domaine viticole, environ 8 hectares au XIIIème siècle. Au XVème siècle, après la mort de Charles le Téméraire, dernier Duc de Bourgogne, les troupes du Roi de France dévastent le village de Chassagne, l'Abbaye de Morgeot est en partie détruite. Aujourd'hui, à l'exceptionde la cloche d'entrée, l'aspect des bâtiments n'a plus rien de monastique. Les guerres de religion au XVIème siècle éprouvèrent terriblement les abbayes. On apprend qu'il ne reste plus de Morgeot à cette époque que la chapelle et le four. Les bâtiments sont reconstruits en 1655-1656 par Jean Perrault, baron d'Angerville. Au début du XVIIIème siècle, l'Abbaye de Maizières ne pouvant faire face aux lourdes contributions imposées par le Roi, dut mettre aux enchères le domaine de Morgeot qui est cédé à Charles de La Boutière, seigneur de Chassagne. Après la Révolution Française et la dissolution de Maizières, plusieurs propriétaires se succèdent. L'Abbaye devient une propriété Magenta à partir de 1967, lorsque Philippe de Mac Mahon, 4ème duc de Magenta, tombe sous son charme. Il est à l'origine de la célèbre cuvée Chassagne-Montrachet 1er Cru Abbaye de Morgeot, Clos de la Chapelle.

www.abbayedemorgeot.com