- Abbaye

Fontguilhem

 

Fondée en 1124 par l'abbaye de Condom, à proximité d'une source nommée Fons gallia, elle passa en 1247 dans l'ordre de Cîteaux comme fille de Cadouin. En 1309, le pape Clément V accorda des indulgences à tous ceux qui, après s'être confessés, participeraient à la construction d'une nouvelle église et d'un nouveau cloître. Au XVIIIème siècle, l'abbaye embrassa la Stricte Observance. Il ne restait plus que quelques moines à la Révolution. Le monastère fut alors vendu comme bien national. Les acquéreurs réparèrent le palais abbatial, aménagé aux XVIIème et XVIIIème siècles dans le bâtiment des convers. Une partie des bâtiments conventuels, dont la sacristie, servirent de ferme et le reste de l'abbaye, dont l'église, à construire le bourg voisin de Grignols. Fontguilhem comprend aujourd'hui deux ensembles de bâtiments: Au Sud Ouest, une partie du palais abbatial, (XVII-XVIIèmes siècles), avec un remarquable portail en fer forgé, signé Blaise Charlus. A l'intérieur, au rez de chaussée, la salle à manger a conservé une partie de son décor Louis XVI. Au premier, un long couloir dessert les anciennes cellules devenues chambres, et s'achève sur le «balcon de l'Abbé». Dans le bâtiment du nord-est, se trouvent les vestiges médiévaux les plus visibles de l'ancienne abbaye dont une pièce voûtée en berceau surbaissé et éclairée par deux fenêtres en plein cintre. Le tracé des allées du domaine remonte probablement au XVIIIème, voire au XVIIème siècle. Par celle qui longe l'abbaye au sud-ouest, le Prince Noir allant guerroyer en Aquitaine a été l'hôte de Fontguilhem !