- Abbaye

Silvacane

 

A La Roque d'Anthéron, entre Aix-en-Provence et Avignon, l'abbaye de Silvacane se dresse face aux contreforts du Luberon. Fille de l'abbaye de Morimond, Silvacane est fondée en 1144. Les XIIème et XIIIème siècles marquent l'épanouissement spirituel et économique de Silvacane, qui fonde elle-même l'abbaye de Valsainte (diocèse d'Apt). L'invasion par les moines de Mont- -majour, la Grande Peste, la guerre de Cent Ans, les discordes civiles ébranlent Silvacane dès la fin du XIIIème siècle. En 1455, l'abbaye est rattachée au chapitre de la cathédrale d'Aix-en- -Provence et devient l'église paroissiale de La Roque d'Anthéron, lors de la création du village en 1513. Dès la fin du XVIème siècle, protestants et catholiques occupent successivement l'abbaye. Déclarée bien national à la Révolution, l'abbaye est transformée en exploitation agricole sans être démolie. Depuis janvier 2008, l'abbaye est la propriété de la commune de La Roque d'Anthéron. Cette abbaye, l'une des trois soeurs provençales, comporte l'ensemble des bâtiments d'origine : église, cloître, réfectoire, dortoir, salle capitulaire, chauffoir, armarium. Le réfectoire abrite la création contemporaine de Sarkis (vitraux, chaises-sculptures). D'expression essentiellement romane, elle introduit en Provence au XIIIème siècle les premières voûtes sur croisée d'ogives. La pureté des formes, l'harmonie des volumes, la sobriété du décor et la qualité de la lumière en font un exemple remarquable de l'idéal cistercien.

www.abbaye-silvacane.com