- Abbaye

Signy

 

Fondée en 1135 au diocèse de Reims, Signy est “en antiquité et en sainteté, la première des abbayes au Pays des Essuens”. Fille d'Igny, petite-fille de Clairvaux, construite dans la solitude des forêts, “elle est le centre d'une petite ville fière de sa rlchesse et de ses imposants bâtiments” note en 1640 le chartreux Dom Ganneron. Guillaume de St-Thierry, haute figure de la spiritualité cistercienne, conseiller, biographe et ami de Saint Bernard, l'illustre en s'y retirant de 1135 à sa mort en 1148. Il y rédige la majeure partie de son oeuvre dont la célèbre “Lettre aux frères du Mont-Dieu” ou “Lettre d'Or”. Il y est enterré. La Commende y voit des abbés illustres: Charles de Bourbon, oncle d'Henry IV, Armand de Richelieu, Louis-Aimé fils de Louis XV… Les bâtiments conventuels et l'abbatiale démolis à la Révolution, il ne subsiste que le site naturel de l‘enclos ceinturé par les aménagements hydrauliques, la ferme et l'hôtellerie, à l'entrée sud, intégrées dans le bourg et le terroir façonné par les moines. La Salle Guillaume de St.THIERRY, aménagée sur le site de l'abbaye, dans une travée restaurée d'une filature du XIXème siècle, présente une exposition sur le domaine monastique, les bâtiments de l'abbaye subsistant dans le bourg, les fouilles de 1994… ainsi que le travail des moines: installations hydrauliques, pavements… C'est devenu une étape sur les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle et sur la Route Guillaume.