- Abbaye

Saint-Arnoult (Profondeval)

 

Au détour du chemin de Merlemont, une allée caillouteuse mène à la discrète abbaye de Saint-Arnoult, nommée ainsi par la tradition populaire. Il s'agit en fait d'une grange cistercienne flanquée d'une chapelle romane du XIIème siècle qui dépendait de l'abbaye de Froidmont. Les frères convers vivaient ici, cultivaient la vigne, travaillaient aux champs et faisaient de l'élevage. Les documents anciens montrent l'état d'abandon dans lequel se trouvaient les bâtiments destinés à être rasés. Robert Defrance les découvre en 1969. Après 40 ans de travaux le bâtiment médiéval, le logis, la porterie et la chapelle ont retrouvé leur authenticité. La grande salle du bâtiment médiéval, avec sa gigantesque cheminée et ses fenêtres géminées à coussièges, présente un charme tout particulier. La chapelle, devenue un temps bergerie, est aujourd'hui éclatante de beauté. Le choeur présente un chevet à cinq pans chacun percé par une fenêtre oblongue ébrasée et coiffée d'un plein cintre avec des colonnettes à chapiteaux historiés. La pierre tombale de saint Arnoult, l'ermite assassiné au XIème siècle, a retrouvé sa place. L'ensemble dégage une atmosphère idéale aux concerts qui y sont donnés. La sobriété et la beauté des bâtiments sont mis en valeur par le jardin médiéval, ses roses