- Abbaye

Quincy

 

L'abbaye Notre Dame de Quincy a été fondée en 1133 par l'abbaye de Pontigny dont elle est la sixième « fille ». Grâce à de puissants donateurs tels Louis VI le Gros, Louis VII, rois de France et Eudes II, duc de Bourgogne, l'abbaye connut un essor et une puissance qui firent d'elle, une centaine d'années après sa fondation, l'une des plus importantes de France. Elle a possédé quatorze «granges», six à sept moulins et des celliers à vin (Auxerre, Chablis, Èpineuil). L'église abbatiale fut consacrée en 1139. Elle servit de nécropole à la famille de Courtenay, directement issue du roi Louis VII. La guerre de Cent ans, les guerres de Religion et le régime de la Commende ont eu raison de la prospérité du monastère. Le premier abbé commendataire (1560), fut Odet de Coligny, frère de l'amiral Gaspard de Coligny (un des chefs du parti protestant), et de François d'Andelot, propriétaire du château de Tanlay, centre de ralliement de l'aristocratie huguenote. En 1568, d'Andelot commandita la mise à sac de l'Abbaye de Quincy. Presque tous les moines périrent assassinés et l'incendie ravagea une partie du bâtiment des moines et la nef de l'église. En 1791, le monastère fut vendu comme bien national et transformé en carrière de pierres. Rachetée en 1822 par le marquis de Tanlay, l'abbaye est restée dans la même famille depuis. Ouverte à la visite en 1999, l'Abbaye de Quincy suit un projet de restauration de l'ensemble des bâtiments et des jardins. Une plantation d'ifs est exploitée pour la pharmacopée et un labyrinthe y a été créé par l'artiste Konrad Loder. Avec ses trois moulins, dans un site protégé typiquement cistercien, l'Abbaye de Quincy a su garder toute son authenticité.