- Abbaye

Vignogoul

 

La première mention du Vignogoul comme siège d'un monastère féminin bénédictin date de 1150. En 1178, la communauté passe sous la règle de Cîteaux. Le monastère devient abbaye en 1259. En 1211, la reconstruction de l'église menaçant ruine est entreprise. La partie inférieure de la nef, avec ses puissants contreforts à la manière romane a été élevée au début du XIIIème siècle. Cette première nef aurait reçu une couverture en charpente reposant sur des arcs diaphragmes. A partir de 1243, Elisabeth d'Alignan, dernière prieure, a des projets d'agrandissement de l'abbaye. A sa suite, Guillaumette Daudé, première abbesse en 1259, poursuit les travaux jusqu'à épuisement des fonds: le choeur, les chapelles latérales sont construits. La couverture de la nef en voûte d'ogives ne peut être terminée avant les troubles dus à la peste noire et la guerre de Cent Ans. 

Ce n'est qu'en 1446 que l'abbesse Marguerite Alamand continue les travaux : ainsi la voûte d'ogives actuelle n'est construite qu'au milieu du XVème siècle. Riche d'un passé roman dont elle conserve les traits majeurs, l'abbatiale a une nef unique, trait caractéristique du gothique languedocien. Toujours cistercienne en 1791, l'Abbaye est vendue à un viticulteur de Pignan. Elle est classée monument historique en 1862 et restaurée en 1912. Sa toiture refaite en dalles de pierre accentue la couronne de pignons qui coiffent les 7 oculi au dessus du chevet. 

www.abbaye-de-vignogoul.fr