La marche des Amis de Léoncel

Tags : ,

A nouveau la destination de notre marche (7 août 2016) était le vaste plateau d’Ambel dont on ne se lasse pas et les thèmes commentés relevaient cette année autant de la géographie que de l’histoire. A partir du parking et belvédère du Pas de l’Aubasse, d’où nous avons pu apercevoir une harde de chamois, notre traversée de la partie orientale et forestière du plateau se fit sous la houlette de notre ami Raymond Holyst. Il nous fit découvrir le « chemin du brame » qui conduit jusqu’à un poste d’observation dominant les versants déboisés du creux de l’Aubasse. Nous garderons le souvenir des remarquables commentaires de notre guide à propos des transformations historiques de cette partie d’Ambel et du combat de chaque arbre (notamment des hêtres) pour bénéficier le plus possible de la lumière. Plusieurs d’entre nous ont ensuite découvert « la glacière d’Ambel », en fait un « scialet » (aven) dont la glace a été utilisée par les bergers et aussi par les maquisards. Nous avons ensuite gagné le sommet du Serre de la Gente. Du haut de ses 1385 mètres on voit la totalité du plateau. Michel Wullschleger prit le relais pour localiser et décrire les différents quartiers de la partie déboisée ou peu boisée du plateau et pour évoquer l’utilisation ancienne et actuelle des herbages. Le retour au Pas de l’Aubasse se fit par le creux du même nom.